mercredi 23 mars 2011

running in the nineties

J'ai hésité entre carte à gratter ou gomme réserve mais finalement, même si mes couches grasses et sèches sont des échecs, ça sera moins décevant que si je rate avec de la gomme réserve.
Ça fait un bout de temps que je vois des illustrations de pixiv présentant des personnages avec des vêtements à motifs décalés comme une nuit étoilée, une mer ou un champ prêt à labourer. J'ai décidé de faire quelque chose du même genre, comme depuis quelques mois je fais beaucoup de poissons (plus des tentacules et des cœlacanthe mais bon) je pensais faire un perso vêtu uniformément avec le motif dessiné. En grand vu que c'est pour les cours. C'est un set de photos de Won Bin, habillé de noir sur un lit qui m'a décidé et inspiré. Ce n'est pas un homme au final et l'air terrifié que je voulais mettre n'est pas -encore-.

J'ai crayonné la figure aux crayons aquarellables, liner ou gommer c'est trop chiant. Il faut quand même faire attention parce que sans bien faire attention les traits restent malgré que ce soit aquarellable. Passer un coup de pinceau humide et comme frotter ensuite jusqu'à la dilution ou disparition.

J'ai pécho pas mal de références, depuis Tumblr ou mes magazines. L'aquarelle reste quand même assez libre comparé à l'acrylique où je cherche plus à coller à une référence que créer du brin.

Madoka Kinoshita en proposant des SbS de ses toiles m'a fait découvrir le scotch de masquage, et Jun aussi je crois, en parlant d'artistes aquarellistes. Faut investir mais c'est sympa à utiliser si c'est de la bonne qualité. J'espère qu'il se retirera bien hehe, il m'a un peu arraché du papier dans l'intérieur du vêtement. Pour le fond cela sera plus compliqué que la robe, il aurait fallu que j'y pense avant mais c'est trop tard, et je n'avait aucune idée de quoi mettre. Du blanc simple? Un gris pâle peut-être. Ou l'option surprise.

A cliquer celle-là. Enfin, pas vital. Faire tous ces losanges est infernal mais faire des enchaînements de couleurs hasardeux tout en essayant de pouvoir faire une jolie gravure après la peinture c'est trop de questionnement. Alors méthode en action! Mon index et majeur de la main droite sont hyper sensibles maintenant, c'est trop de bobo, les craies qui cassent et s'écrasent sur la feuille rah.

Bon, il ne me reste que la gouache. J'ai eu une hésitation entre blanc et noir... Mais je vais faire noir tout comme les cheveux, sim-pli-ci-téééé-yeah. Le fond en dernier, et graver des trucs, aquatique ou abstrait.

Ma main. Gruh, ça fait mal.

2 commentaires:

  1. C'est magnifique ! j'aimerais tellement dessiner comme toi !

    RépondreSupprimer
  2. Le visage est super!

    Vraiment cool l'idée de faire le croquis aux aquarellables, faut que j'essaie :D


    Hâte de voir la fin :D

    RépondreSupprimer