lundi 5 décembre 2011

Contente, ébahie à côté de lui.


D'avoir vu les collégiens utiliser de la gouache ça m'a donné envie de m'y mettre.

Je préfère malgré tout l'acrylique, la gouache sèche très vite (j'utilise des produits pour que l’acrylique dure plus longtemps) et quand on passe une couleur claire sur une foncée ça se mélange. Et il faut mettre de l'eau, ça c'est le truc qui me déplaît le plus haha.

Je m'étais fait une référence issue d'une émission de télé mais je l'ai effacée sans le vouloir avant la fin de la peinture. Le bras d'Efreet est trop long, avoir de la réf ça sert à rien hahahaaa.
Meredith était plus jolie en crayonné.



Je procède comme avec de l'acrylique, mais horriblement plus lentement. 
C'est le format ou juste moi qui suis flemmasse. L'année dernière j'arrivais à peindre des formats raisin plus vite...
On m'a donné des cartes postales suite à des visites avec le collège. J'en ai plein et c'est idéal comme palette jetable.


J'ai appris l'existence des mutton chops. Hnnng. Hawwwwt.



Et voilà.
Je sais pas si je peux peindre pareil sur les pages suivantes parce que ça pourrait ruiner la ligne au centre du dessin.

Si quelqu'un a des photos d'hommes poilus j'en veux bien. Et des tutoriels pour peindre des poils. Pas de la fourrure, un truc italien masculin parce que Efreet a l'air nu sans ses poils :C

2 commentaires: